Vraiment Donner par Serge ‘Mage’ Cote

Lorsque l’on donne avec de bonne intention, on ne perd rien. En vérité, on gagne toujours.

Même si les intentions ne sont pas totalement dirigées pour aider, l’instigateur va quand même en retirer quelque chose. Même ceux qui donnent parce que cela les fait bien paraître, ils en reçoivent quand même un retour.

Dans un moment heureux, incluez les gens qui sont près de vous. Même les inconnus. Leurs présence n’est pas un hasard.

« Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage. »

– Albert Shweitzer

De ce fait, il faut faire attention à ne pas partager une bulle d’énergie négative qui se produit près de nous. L’empathie ne doit pas inclure que l’on devienne aussi triste que la personne ou les personnes près de nous. Il faut démontrer de l’empathie en respectant.

Coeur

coeur

L’apparence perd beaucoup d’influence quand on prend le temps de regarder plus profondément.

 

Peu importe la relation, que ce soit d’un côté ou de l’autre, l’utilisation d’un regard branché sur le cœur pourrait changer la relation.

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. »

Antoine de Saint-Exupéry

 

Celui ou celle qui utilise son cœur dans ses relations avec les autres va se rendre compte que le cœur ne ment pas.

 

En utilisant le cœur, on s’ouvre à établir un vrai contact.

 

Il est vrai que cela pourrait faire peur et forcer un retour à une fermeture.

 

Seul les courageux vont utiliser leur cœur et continuer à l’utiliser.

 

Écouter son cœur, c’est tracer sa route vers le bonheur.

Faire le bien

fairebien

Simplement faire le bien.

 

Pas besoin de compliquer les choses. Bonne intention pour une bonne action va apporter de bon résultat.

 

« Qui fait bien ne craint rien. »
Dancourt

Lorsque l’on fait le bien, on attire le bien.

 

« L’ambition de faire le bien est la seule qui compte. »

Baden Powell

 

Faire le bien est un choix.

 

Nous sommes en charge de nos choix.

 

« Faire le bien est de tous les bonheurs le plus sûr, il ne dépend que de nous. »

Eugène Marbeau