Émotion textuelle par Serge ‘Mage’ Cote

Écrire, c’est influencer par la prose.

Il n’existe pas d’automatisme. Et c’est là que se retrouve la magie de l’écriture.

Un mot mis en relation avec d’autres mots peut prendre une signification différente et provoquer des émotions différentes.

Il ne faut pas oublier que le texte va engendrer des sonorités chez la personne qui va le lire. En fait, ces sonorités vont engendrer des vibrations et provoquer des émotions.

« La source des émotions est en nous et non pas dans les événements qui les provoquent. »
Henri Boucher

Les mots vont enclencher des émotions qui sont propre à chaque personne qui vont les lires. De ce fait, l’émotion peut varier d’une personne à l’autre. Pour maximiser les résultats, il faut viser des émotions primaire et générale que la majorité des lecteurs vont avoir vécu.

Je vois l’écriture textuelle comme l’écriture musicale. Les deux tout en étant différent, se ressemblent beaucoup et vont provoquer des émotions qui peuvent se rejoindre. De ce fait, écrire en écoutant un type de musique spécifique va engendrer des textes qui seront en relation avec la musique.

« Toutes les émotions sont contagieuses. L’orateur doit d’abord éprouver celles qu’il veut faire partager. »

– Gustave Le Bon

Il n’est pas possible de faire transpirer dans un texte une émotion que l’on n’a pas ressentie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s