Émotion textuelle par Serge ‘Mage’ Cote

Écrire, c’est influencer par la prose.

Il n’existe pas d’automatisme. Et c’est là que se retrouve la magie de l’écriture.

Un mot mis en relation avec d’autres mots peut prendre une signification différente et provoquer des émotions différentes.

Il ne faut pas oublier que le texte va engendrer des sonorités chez la personne qui va le lire. En fait, ces sonorités vont engendrer des vibrations et provoquer des émotions.

« La source des émotions est en nous et non pas dans les événements qui les provoquent. »
Henri Boucher

Les mots vont enclencher des émotions qui sont propre à chaque personne qui vont les lires. De ce fait, l’émotion peut varier d’une personne à l’autre. Pour maximiser les résultats, il faut viser des émotions primaire et générale que la majorité des lecteurs vont avoir vécu.

Je vois l’écriture textuelle comme l’écriture musicale. Les deux tout en étant différent, se ressemblent beaucoup et vont provoquer des émotions qui peuvent se rejoindre. De ce fait, écrire en écoutant un type de musique spécifique va engendrer des textes qui seront en relation avec la musique.

« Toutes les émotions sont contagieuses. L’orateur doit d’abord éprouver celles qu’il veut faire partager. »

– Gustave Le Bon

Il n’est pas possible de faire transpirer dans un texte une émotion que l’on n’a pas ressentie.

Idée

idee

Toute réalisation débute par une simple idée.

 

Pour donner une direction afin que l’idée devienne réalité, il faut l’articuler. Le moyen le plus stable est de lui donner vie par l’écriture. La parole peut aussi aider, mais l’écrit est le moyen le plus puissant.

 

Ensuite, il ne faut pas en rester là. Il faut passer à des actions pour donner vie à l’idée.

 

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut enfin l’énergie de le faire. »

– Georges Clémenceau

 

Une idée mise sur papier va prendre vie et devenir réalité lorsqu’une personne va la prendre pour la réaliser. Trop souvent, la personne qui donne vie à une idée n’est pas celle qui y pensa en premier.

 

Les idées ne sont pas exclusives. Lorsque vous avez une idée, il est bien possible que d’autres l’ait eu aussi. Mais la différence est souvent sur le fait que peu vont la porter sur papier. Et encore plus rare sont ceux qui vont la réaliser.

 

Alors, soyez parmi les rares personnes qui vont avoir l’idée, la porter sur papier et la réaliser.